Habillement traditionnel aux comores

Les traditions et les coutumes des iles Comores on retrouve un mélange d’arabes, africains et indiens. Et chaque ile a sa manière de s’habiller.

L’habillement traditionnel pour la femme comorienne:

-le LESSO : c’est une châle est porté par les femmes comoriennes des 4 îles, depuis toute petite, les fillettes sont habituées à le porter, et c’est un des signes caractéristiques de chez nous. Il en existe plusieurs coloris, avec différents motifs, et il y a une phrase-proverbe généralement écrite en swahili sur le côté ( en comorien ou en français)

– le CHIROMANI: Le chiromani est un tissu de coton bi-colore formé de 6 carreaux répétant le même motif, porté par les femmes comoriennes autour du corps et sans couture. Il se porte à l’extérieur, au-dessus des vêtements (un usage mixte entre la voile et la veste). Les couleurs traditionnels sont le rouge vif ainsi que le noir et le bordeaux. Depuis quelques années, de nouvelles couleurs sont mises sur le marché. Les motifs sont divers et continuellement renouvelés.Ce tissu traditionnel est particulièrement de l’île d’Anjouan.

-le BWIBWIYI :  voile de tissu noir porter par les femmes surtout les grands-mères

-le MAWUWA : c’est une pagne porté par les femmes  en robe ou comme un châle lors des cérémonies  (mariage ou fête nationale).

– le KANGA : Le kanga se démarque des autres tissus africains par sa structure. En effet, le kanga est une pièce rectangulaire de coton, très coloré, mesurant environ 1, 5 mètre de long et 1 mètre de large. On distingue une partie centrale (mji en swahili) faite de motifs aux couleurs vives, et une bordure (pindo) courant le long des quatre côtés et présentant des motifs différents; le tout ayant une cohérence soit dans les couleurs soit dans les motifs.

-SALOUVA : Le salouva a la forme d’un pagne.

Il est portéé lors des:

  • Fêtes traditionnelles ( Le mariage…).
  • Evénements religieux (La prière….).
  • Ou quotidiennement à la maison.

 

les malgaches aussi le porte.

-  Le gaounis: 

Le gaounis s’apparente à une robe, composé d’un salouva (sorte de pagne), accompagné d’un haut. Il est utilisé par les femmes ( Anjouan , Mohéli et Mayotte)  durant

  • Les fêtes religieuses (le jour de l’ide).
  • Le mois de ramadan
  • Les mariages

L’habillement pour les hommes :

-:Le N’kandzou (Boubou) +  le Kofiya (Bonnet).

Les hommes portent un  N’kandzou (boubou comorien) de couleur blanche ou beige lors des événements religieux:

  • Le vendredi
  • A la mosquée
  • Le jour de l’ide
  • A un enterrement
  • Aux grands et aux petits mariages
  • Pendant le mois de Ramadan

On peut constater avec le N’kandzou un mélange de deux modes vestimentaires portés  lors des grands événements . Le N’kandzou se porte avec une veste au-dessus.